Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecoutez! Listen!

Un véritable coup de foudre pour ta musique. Subtile, puissante, originale et belle. Bravo sincère. Marc Steckar


















sacem dehaske gotkovsky caillet
eia pp milhiet miraphone
bec cdmc wasbe charles
thilloy out musimem bra
cmf berlioz anches cnes
petitgirard orchestre farfelu imslp
brass mezetulle alvado flexeditions
clefdesetoiles djacbaweur chantsetheres petitpage
mpadt ecoutezvoir brassband fabrice
klari eic dru ctmp


Agenda

France Musique


undefined
  undefined

Recherche

Texte Libre

download ringtones download wallpapers view my guestmap site updates Forum The World of Wind Orchestras
iLike Maxime Aulio

 
Les Voyages De Gulliver -...
 
Whispering Wind Full Scor...
9 décembre 2005 5 09 /12 /décembre /2005 18:47

                Cette fois, c'est une compositrice française que je vous présente : Ida Gotkovsky.



                Né en 1933, elle a vécu dans une famille de musiciens. Ses études au Conservatoire Supérieur de Paris lui ont valu tous les prix d'Ecriture et de Composition.
                Son oeuvre est aussi bien représentée dans le domaine de la musique pour orchestre d'harmonie, que dans le symphonique et le lyrique.

                Il est donc intéressant que je parle d'elle ici, car ses oeuvres pour orchestre d'harmonie sont exceptionnelles ; nous pourrions citer les très célèbres "Poème du feu" ou "Symphonie pour 80 instruments à vent"...
                Je trouve que malheureusement, dans le monde des orchestres à vent, elle reste trop peu jouée...

                Ses oeuvres sont caractérisées par une puissance, une force, que l'on trouve rarement chez des compositeurs "hommes"...
                Dans son répertoire, on peut également trouver une "Symphonie pour orgue et orchestre d'harmonie", un "Concerto pour saxophone et orchestre d'harmonie", divers poèmes symphoniques pour orchestre, des concertos (trombone, trompette, saxophone...), opéras, ballets,... La majeure partie de son oeuvre est tout de même consacrée aux instruments à vent.

                Je souhaite donc vous faire part de ce disque



                qui fait partie d'un des disques de la Musique Royale des Guides Belges consacrés à l'oeuvre de Gotkovsky. En effet, Yvon Ducène, chef des Guides de 1962 à 1985, et Norbert Nozy son successeur, ont tous deux contribué pour une part à la renommée internationale de certaines oeuvres de Gotkovsky, de part leur étroite collaboration avec la compositrice.

                2 oeuvres intéressantes pour choeur(s) et orchestre à vents : "Oratorio Olympique" et "Hommage à Jean de La Fontaine".

    Tout d'abord cet "Hommage à Jean de La Fontaine" sous-titré "Chantefables, pour Choeur d'enfants, Choeurs mixtes et Orchestre".
   
    L'oeuvre comporte 6 parties : Introduction - 1. La cigale et la fourmi - 2. Les poissons et le berger qui jouait de la flûte - 4. La rat des villes et le rat des champs - 5. La jeune veuve - 6. Le savetier et le financier.
    Je ne vais pas m'attarder sur cette oeuvre, pleine de couleurs, avec une partie chorale totalement inscrite dans une tradition française... Les textes ont été adaptés par Ida Gotkovsky.

    "l'Oratorio Olympique" a été commandé par le Ministère de la Culture pour les Jeux Olympiques d'Albertville en 1992. "L'oeuvre commence tel un lever de soleil sur les montagnes, révélant ainsi la présence de milliers de cristaux de feu, puis s'épanouit dans une force glorieuse, au zénith de l'effort des hommes... L'oeuvre s'achève à la fin du jour, dans l'apothéose de la gloire, célébrée par les sommets étincelants..."
    Le Texte a été écrit par Gotkovsky.
    J'ai été surpris par une grande citation d'une de ses oeuvres, le "Poème du feu", dans la partie centrale de cet Oratorio ; voici le texte rajouté sur cette citation :

O douce clarté du ciel vénéré
Du vent, du Soleil, de la Terre,
Douce lumière enchanteresse...
Douce... douce...

    Nous pouvons facilement établir le lien entre le "Poème du feu" et cette description des "milliers de cristaux de feu..." D'ailleurs, Gotkovsky éclairci le propos et allège l'orchestration ; la celesta doublant les voix donne l'étincelle...

    Puis vient l'exclamation : "Citius ! Altius ! Fortius !" La devise des J.O. (plus vite, plus haut, plus fort).

    L'oeuvre se termine sur d'immenses accords soutenus, nous croyons même à la fin de l'oeuvre alors qu'un nouveau changement d'accord survient... Fin grandiose.





                Now, I present you a french woman composer : Ida Gotkovsky. She was born in 1933, and raised in a family of fine musicians. She graduated with several composition prizes in the Superior Conservatory of Paris.
                She write as well symphonic band music as orchestral and lyrical compositions. I think, regrettably, that in the symphonic band milieu, her music is not so much played...

                Her works are characterized by strength or force you can't easily find in men's compositions... In her repertorie, you can find symphonic poems for symphonic band or orchestra, operas and ballets, chamber music, but often a preference for the wind instruments (as you can see in her concertos : trombone, trompette, saxophone,...).

                The disc on top, is one of the discs which are issued by a collaboration between the composer and the Royal Symphonic Band of the Belgian Guides ; with conductors Yvon Ducène (director of the Guides from 1962 to 1985) and his successor Norbert Nozy.

                2 fine works there for choir and wind band : "Oratorio Olympique" and "Hommage à Jean de La Fontaine".

    "Hommage à Jean de la Fontaine - Sung fables, for children's choir, mixed choir and Orchestra ; Texts are adaptated by the composer.
    The work consists of 6 parts : 1. Introduction - 2. The cricket and the ant - 3. The fishes and the sheperd who plays the flute - 4. The town rat and the field rat - 5. The young widow - 6. The cobbler and the banker.
    The choral part is profoundly french in its characterization.

    The "Oratorio Olympique" is a majestuous work commissioned by the french Ministry of Culture for the Olympic Winter Games of Albertville in 1992. The lyrics are written by the composer too.
    "The composition starts in the same way as the sun rises over the mountains at daybreak, showing thousands of fire crystals... It ends at sunset in the apotheosis of glory, celebrated by the sparkling mountain tops..."
    I was surprised by a long quotation of her own work "Poème du feu" in the central part of the Oratorio. The lyrics she wrote on it are :

O douce clarté du cien vénéré
Du vent, du Soleil, de la Terre,
Douce lumière enchanteresse...
Douce... douce...

    This describes the "thousands of fire crystals, and you can easily do the link between the 2 works "Poème du feu" and "Oratorio Olympique"... Goktovsky here, lighten the orchestration, and the celesta doubling the voices gives us the spark...

    Then is the exclamation : "Citius ! Altius ! Fortius !" which is the Olympic motto (faster, higher, stronger).

    The work ends with huge long hold chords, once you can think it's the end but a new changement of chord is there... Grandiose ending.

         

Partager cet article

Repost 0
Published by maxime aulio - dans compositeurs
commenter cet article

commentaires