Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ecoutez! Listen!

Un véritable coup de foudre pour ta musique. Subtile, puissante, originale et belle. Bravo sincère. Marc Steckar


















sacem dehaske gotkovsky caillet
eia pp milhiet miraphone
bec cdmc wasbe charles
thilloy out musimem bra
cmf berlioz anches cnes
petitgirard orchestre farfelu imslp
brass mezetulle alvado flexeditions
clefdesetoiles djacbaweur chantsetheres petitpage
mpadt ecoutezvoir brassband fabrice
klari eic dru ctmp


Agenda

France Musique


undefined
  undefined

Recherche

Texte Libre

download ringtones download wallpapers view my guestmap site updates Forum The World of Wind Orchestras
iLike Maxime Aulio

 
Les Voyages De Gulliver -...
 
Whispering Wind Full Scor...
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 22:29
Spécial compositeurs français... Saurez-vous les reconnaître ??

French composers... Could you recognize them ??


Nouveaux extraits à trouver (n°61 à 72), et encore quelques compositeurs à chercher (n°4, 8, 9, 16, 18, 22, 29, 37, 47 à 51, 53 à 55, 57, 58) parmi lesquels Maurice Ohana, Louis-François Dauprat, Germaine Tailleferre, Eugène Bozza, Georges Auric, Gérard Grisey, Lily Boulanger, François Joseph Gossec, etc., etc.


01.
02.
03.

04.
05.
06.

07.
08.
09.

10.
11.
12.

13.
14.
15.

16.
17.
18.

19.
20.
21.

22.
23.
24.

25.
26.
27.

28.
29.
30.

31.
32.
33.

34.
35.
36.

37.
38.
39.

40.
41.
42.

43.
44.
45.

46.
47.
48.

49.
50.
51.

52.
53.
54.

55.
56.
57.

58.
59.
60.

61.
62.
63.

64.
65.
66.

67.
68.
69.

70.
71.
72.



Vos réponses en commentaire ci-dessous...
Your answers by comments below...


Trouvés / Found :

01. 1735 : extrait de l'opéra-ballet "Les Indes galantes" (Chaconne) de Jean-Philippe Rameau
02. 1948 : Concerto pour trompette, Nocturne de Henri Tomasi (un bout de thème retrouvé dans quelques autres oeuvres du compositeur, comme les Noces de Cendres...).
03. 1937 : Sécheresses (2. Le village abandonné) de Francis Poulenc
05. 1913 : Dionysiaques de Florent Schmitt (pour grand orchestre d'harmonie), célèbre bien sûr... (à jouer avec le pupitre complet de saxhorns...!) Extrait de la partition correspondant à l'extrait sonore
06. 1869 : Orient et Occident, marche pour orchestre d'harmonie (op.25) de Camille Saint-Saëns
07. 1946/48 : Turangalîla Symphonie (2. Chant d'Amour) d'Olivier Messiaen (avec les Ondes Martenot, instrument cher au compositeur... sa belle-soeur Jeanne Loriod fut une grande virtuose à cet intrument ; Yvonne Loriod, son épouse, étant une pianiste virtuose...)
10. 1834 : Harold en Italie, 4. Orgies de brigands, de Hector Berlioz bien sûr (une symphonie pour alto solo, commandée par le grand Paganini...)
11. 1980 : Notations (II), version pour grand orchestre, Pierre Boulez (l'oeuvre originale pour piano, comptant 12 Notations - la 'version' orchestre en comptant 5 -, date de 1946, alors que Boulez était encore élève de Messiaen.)
12. 1840 : Symphonie Funèbre et Triomphale de Hector Berlioz, Apothéose (pour orchestre à vents bien sûr... je rêve de l'entendre sur instruments anciens... ça n'a jamais été fait me semble-t-il.)
13. 1995/97 : Shadows of Time, 6. Dominante Bleue, de Henri Dutilleux
14. 1992 : Oratorio Olympique d'Ida Gotkovsky, composé pour les Jeux Olympiques d'Albertville
15. 1887/89 : Requiem de Gabriel Fauré ; Agnus Dei
16. 1955 : Etudes Chorégraphiques (IV) de Maurice Ohana
17. 1912 : Fanfare pour précéder La Péri de Paul Dukas
19. 1888 : Joyeuse Marche d'Emmanuel Chabrier
20. 2001 : Terra Desolata de Thierry Escaich
21. 1920 : Le Printemps au fond de la mer de Louis Durey, d'après un poème Jean Cocteau
23. 1975 : Cérémonial (pour cuivres) de Georges Delerue
24. 1912/13 : Jeux (Poème Dansé) de Claude Debussy
25. 1669/70 : Marche pour la cérémonie Turque, extraite du Bourgeois Gentilhomme de Jean-Baptiste Lully, qui travaillait parfois avec Molière bien évidemment...
26. 1946 : Fanfares pour Britannicus, 5. Narcisse de André Jolivet
27. 1945 : Suite Française, 3. Ile de France (pour orchestre d'harmonie) de Darius Milhaud
28. 1929/30 : Concerto en sol de Maurice Ravel, célèbre concerto pour piano...
30. 1716/17 : Pièces de Clavecin, Second Livre, Sixième Ordre : Les Barricades Mystérieuses de François Couperin
31. 1870 : Extrait du ballet Coppélia de Léo Delibes
32. 1916-1921 : Les Heures Persanes (6. A travers les rues) de Charles Koechlin (originalement pour piano)
33. 1888 : Gymnopédie n°1 d'Erik Satie, très célèbre !
34. 1967 : le célèbre Psyché Rock (extrait de Messe pour le temps présent) de Pierre Henry et Michel Colombier
35. 1934 : Concerto pour flûte (2.Andante) de Jacques Ibert
36. 1875 : Premier accord de l'ouverture du célèbre opéra Carmen de Georges Bizet
38. 1873 : Marche Funèbre d'une marionnette de Charles Gounod (rendue célèbre grâce à Hitchcock...)
39. 1537 : Le Chant des Oyseaulx de Clément Janequin
40. 1879/81 : Les Contes d'Hoffmann, Barcarolle, de Jacques Offenbach (opéra posthume)
41. 1879 : Toccata, Symphonie n°5 pour orgue, de Charles-Marie Widor (transcription pour Brass Band par Philip Sparke)
42. 1870 : L'invitation au voyage de Henri Duparc (d'après Baudelaire)
43. 1892 : Morceau Symphonique pour trombone d'Alexandre Guilmant
44. 1896 : Poème pour violon, de Ernest Chausson
45. 1801 : Concerto pour harpe en ut majeur, 1. Allegro brillante, de François-Adrien Boieldieu
46. 1967 : Les Demoiselles de Rochefort de Michel Legrand, La Chanson des jumelles ; musique du film de Jacques Demy (ce dernier ayant écrit les paroles des chansons)
48. 1953 : Incantation, Thrène et Danse (3. Danse) pour trompette et orchestre de Alfred Desenclos
49. 1978 : Modulations (pour 33 instrumentistes) de Gérard Grisey
50. 1918 : Psaume 130 - "Du fond de l'abîme" (De profondis) pour contralto, ténor, choeur et orchestre de Lili Boulanger
52. 1835 : "Rachel, quand du seigneur", air d'Eléazar, Acte IV de l'opéra "La Juive" de Jacques Fromental Halévy
56. 1733 : VII° Concerto Comique "La Servante au bon Tabac" (3.Allegro) de Michel Corrette (un passionné des instruments à vent en tous genres... cors, hautbois, musettes de cours,...)
58. 1959 : The Twilight Zone (La Quatrième Dimension), générique par Marius Constant
59. 2003 : Qsar Ghilâne, le Palais des Djinns de Jean-Louis Florentz
60. 1962 : Lawrence of Arabia, musique du film par Maurice Jarre
61. vers 1690 : Gavotte du Tendre (à 2 violes de gambe) de Jean de Sainte-Colombe
62. 1920 : Symphonies d'instruments à vent de Igor Stravinsky
64. vers 1717 : La Rêveuse (Pièces de viole, 4ème livre, n°82) de Marin Marais
66. 1792 : La Marseillaise de Claude Joseph Rouget de Lisle, arrangée par François Joseph Gossec pour choeur et orchestre militaire, et assortie d'une fanfare en introduction, en 1794 (Hymne à la Liberté)
68. 1984 : Symphonie de l'eau de Serge Lancen
69. 1874 : Symphonie Espagnole (1. Allegro non troppo) de Edouard Lalo

Repost 0
Published by maxime aulio - dans brèves
commenter cet article
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 22:28

    Le Groupe des Six, présenté par Jean Cocteau :


            



             Il ne faut pas prendre simplicité pour le synonyme de pauvreté, ni pour un recul. La simplicité progresse au même titre que le raffinement [...].

             Lorsqu'une oeuvre semble en avance sur son époque, c'est simplement que son époque est en retard sur elle.

             Il faut être un homme vivant et un artiste posthume.

             Beethoven est fastidieux lorsqu'il développe, Bach pas, parce que Beethoven fait du développement de forme, et Bach du développement d'idée. La plupart des gens croient le contraire.

             Il y a le moment où toute oeuvre en route profite du prestige de l'ébauche. "N'y touchez plus !" s'écrie l'amateur. C'est alors que le vrai artiste essaie sa chance.







Tailleferre, Milhaud, Honegger, Durey, une chanteuse, Poulenc, Cocteau, Auric (assis)


            
Un poète a toujours trop de mots dans son vocabulaire, un peintre trop de couleurs sur sa palette, un musicien trop de notes sur son clavier. Il faut s'asseoir d'abord, on pense après.

             La sculpture [...] est sans doute un des arts les plus nobles. D'abord, c'est le seul qui nous oblige à lui tourner autour.

             Dans le créateur, il y a nécessairement un homme et une femme, et la femme est presque toujours insupportable.

             On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants.

             "Ce que le public te reproche, cultive-le, c'est toi."
             Enfoncez-vous bien cette idée dans la tête.
             Il faudrait écrire ce conseil comme une réclame.

             Une phrase du public : "Je ne vois pas ce que cela représente."
             Le public veut comprendre d'abord, sentir ensuite.


Jean Cocteau (au piano), Darius Milhaud, Georges Auric, Arthur Honegger, Germaine Tailleferre, Francis Poulenc et Louis Durey



extraits de "Le Coq et l'Arlequin", Jean Cocteau





             Je souhaite également vous présenter un disque très intéressant :

Tzipine
            Ceci est la première parution en Compact-Disc d'un album devenu mythique. Georges Tzipine, grand chef dans les années cinquante et soixante de l'Orchestre de la Radiodiffusion Française, créa nombres oeuvres de Rivier, Loucheur, Damase, et des Six...
             Nous pouvons retrouver dans cet enregistrement Tzipine à la tête de l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, aux côtés de Denise Duval, grande soprano, égérie de Poulenc, ou encore Maurice Duruflé à l'orgue, dans des oeuvres peu connues de Schmitt, Roussel, Tailleferre, Honegger, Poulenc, Durey, Auric et Milhaud...
             Un disque que les amateurs et défenseurs du son français doivent écouter ; en effet, les couleurs d'orchestre obtenues dépendent d'une certaine tradition et d'un enseignement oubliés aujourd'hui, à l'heure de la standardisation des techniques, factures, etc.


             I want to present you this disc, which is first CD release of an album which became a legend. Georges Tzipine, famous conductor in the fifties and sixties of the Orchestre de la Radiodiffusion Française, premiered lot of works by Rivier, Loucheur, Damase, and the Six...
             You can find here Tzipine at the head of the Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, with Denise Duval, great soprano, muse of Poulenc, and also Maurice Duruflé at the organ, in rare works by Schmitt, Roussel, Tailleferre, Honegger, Poulenc, Durey, Auric and Milhaud...
             A disc that any amateur of "french sound" should listen ; in fact, the colors obtained here come from a tradition and art of teaching which have nowadays been lost, at the time of standardisation of techniques, instrument-making, etc.
Repost 0
Published by maxime aulio - dans brèves
commenter cet article
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 21:01

        Eh bien, voilà ! Nous pouvons nous réjouir de l'ouverture officielle du tout nouveau site web de la toute nouvelle maison d'édition "équitable" FLEX Editions.

        Le catalogue est en train de se construire, donc, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, ou le visiter régulièrement...!

        Bonne chance et bravo à son créateur, Jérôme Azéma.
logoflex.gif



         Champagne ! to the new publisher FLEX Editions, and its website.
         The catalogue is still under construction, so, don't hesitate to register the newsletter, or visit the website often...!
         Congratulations to its creator, Jérôme Azéma.
Repost 0
Published by Maxime - dans infos
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 18:11
 
 
Repost 0
Published by Maxime - dans brèves
commenter cet article
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 18:49

                 "Le cinquième CD de l'Ensemble Instrumental de l'Ariège consacré aux oeuvres de Jean-Michel Maury, Bruno Peterschmitt et Maxime Aulio est disponible."

Repost 0
Published by Maxime - dans presse
commenter cet article
5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 16:00



Infos et anecdotes par ici ou par ...


            Ce coffret DVD-CD est maintenant disponible.
 
            De ma composition, vous y entendrez "Marsyas" et "Montségur, la Tragédie Cathare" ; puis de Bruno Peterschmitt, "Duel" (concerto pour 2 cors), et enfin de Jean-Michel Maury, "Hotch-Potch Concerto" (concerto pour clarinette) et "Estrambotic Cant" pour quintette de clarinettes.
            
            Le DVD contient des reportages dans lesquels chef, compositeurs et solistes expliquent les oeuvres du CD, accompagnés d'extraits de répétitions, concerts et séances d'enregistrement.
            2 reportages supplémentaires - bonus - sont visibles uniquement en ligne :


~ Un orchestre à part ~                                    ~ Une histoire de son ~


 
 
            This DVD-CD box is now available.
 
            By me, you will hear "Marsyas" and "Montségur, la Tragédie Cathare" ; then, Bruno Peterschmitt's concerto for 2 horns called "Duel", and finally by Jean-Michel Maury, "Hotch-Potch concerto (for clarinet) and "Estrambotic Cant" for clarinet quintet.

            The DVD contains explanations on the works recorded in the CD, given by conductor, composers and soloists, with some excerpts from rehearsals, concerts and recording sessions. (Above, 2 links to bonus videos)
 
3.jpg
 
"Duel" - Bruno Peterschmitt (cors soli : Jean-Pierre Cénédèse et Eric Villevière)

"Marsyas" - Maxime Aulio (flûte et piccolo solo : Claude Roubichou ; harpe soliste : Anne-Claire Cazalet)

"Montségur, la Tragédie Cathare" - Maxime Aulio (trombone solo : Daniel Lassalle)

"Hotch-Potch Concerto" - Jean-Michel Maury (clarinette solo : Jean-Michel Maury)

"Estrambotic Cant" - Jean-Michel Maury (quintette de clarinettes de l'EIA)








Repost 0
Published by Maxime - dans discographie
commenter cet article
4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 12:15
3.jpg
Repost 0
Published by Maxime - dans brèves
commenter cet article
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 23:40
scott-bradley.jpg   
   
    V
ous connaissez certainement sa musique, mais pas forcément son nom... Scott Bradley (1891-1977) a été l'un des plus fameux compositeurs de musiques de films d'animation produits par la Metro-Goldwyn-Meyer (MGM ; le célèbre lion rugissant...), dont 'Tom and Jerry' ou encore 'Droopy', le fameux personnage créé par Tex Avery...

    Sa musique était très savante, Bradley était un fin orchestrateur ; ce dernier talent étant au service de l'image, les divers effets instrumentaux soulignant les gestes, actions et pensées des personnages animés...
    Ce talent a été bien sûr révélé grâce à un apprentissage musical de haut niveau, puisqu'il étudia le hautbois et travailla la composition avec, excusez du peu, Arnold Schönberg, probablement à l'Université de Californie, Los Angeles.

    Il composa plus de 300 bandes originales ; les premières empruntaient de nombreux matériels thématiques connus du répertoire classique (savant) ou traditionnel, puis, à la demande du célèbre producteur Fred Quimby, Bradley inventa ses propres formules, son propre style ; celui qui influence encore aujourd'hui de nombreux compositeurs de l'image... La MGM ne lésinait pas sur les moyens, car pour chaque film, on engageait quelque 35 ou 40 musiciens pour enregistrer sous la direction de Bradley.

    Par ailleurs, il faut savoir que Bradley a probablement créé (on nomme deux autres compositeurs à l'origine de cette idée : Max Steiner et Carl Stalling, compositeur pour Disney Studios et Warner Bros.) la technique du "click-track", qui permet de mieux synchroniser la musique sur l'image à l'aide d'une sorte de métronome.

    Le mieux est encore de vous montrer quelques exemples :


1946 : Northwest Hounded Police (Tex Avery)



Ci-dessous, "The Cat Concerto" (1946) dirigé par Hanna & Barbera, qui obtint un Academy Award ; Bradley a choisi pour ce cartoon la Rhapsodie Hongroise n°2 de Liszt, avec quelques modifications de la partition originale pour suivre les péripéties de Tom et Jerry... Il faut noter la précision des réalisateurs sur la partie de piano, puisque par exemple au début, Tom joue les notes réelles de la partition (en Do dièse mineur) ! (Ce qui est plutôt rare finalement au cinéma, même aujourd'hui...)





    You may know his music, but his name... Scott Bradley (1891-1977) was most famous for scoring the Metro-Goldwyn-Mayer (MGM ; the roaring lion...) theatrical cartoons, including those starring 'Tom and Jerry', or 'Droopy', the renowned character created by Tex Avery...

    His music was skilful, Bradley was a fine orchestrator ; this last talent being at picture's service, the various instrumental effects emphasizing the gestures, acts or thoughts of the animated characters...
    This talent was revealed obviously by high level studies with oboe, and composition with Arnold Schoenberg, probably at University of California, Los Angeles.
    He has composed more than 300 film scores ; his early style was to incorporate popular and traditional melodies, however, a discussion with the producer Fred Quimby encouraged him to develop his own style, so Bradley completed set of musical metaphors for all emotions and actions. This style is affecting still now many animated films composers.
    The MGM didn't skimp on music budget : for each film, about 35 to 40 musicians were engaged to record the music under Bradley's direction.
   
    Bradley has maybe created (two other composers are named for this idea : Max Steiner and Carl Stalling, composer for Disney Studios and Warner Bros.) the 'click-track' technique which helps the synchronisation of music and picture, with a sort of metronome...

    You can see examples above ; the second one showing 'The Cat Concerto', Academy Award 1946, directed by Hanna & Barbera where Bradley has chosen the 'Hungarian Rhapsody n°2' by Liszt ; he had to do modifications of the original score, because of Tom and Jerry's ups and downs... You should see the precision of the directors on the piano part : for example, at the beginning, Tom is playing the real notes of the score which is in C sharp minor (this is very rare in movies, even today...).



Repost 0
Published by Maxime - dans compositeurs
commenter cet article
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 15:48

cristal records Produite sous le label "Cristal Records", une Anthologie de la musique française pour orchestre d'harmonie est en train de voir le jour ; en 6 volumes, les enregistrements réalisés par la Musique Royale des Guides Belges, l'Orchestre d'Harmonie de Maastricht et l'Orchestre d'Harmonie de la Charente-Maritime notamment, nous feront découvrir des oeuvres originales composées pour la formation d'instruments à vent.


            A noter la sortie prochaine d'un premier volume consacré aux femmes compositeurs...

            Pour plus d'informations, et des extraits sonores, je vous invite à visiter ce site.

Repost 0
Published by Maxime - dans infos
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 22:00

            Voici quelques photos d'un concert de l'Ensemble Instrumental de l'Ariège "Carte Blanche à Maxime Aulio" ; elles montreront, mieux que des mots, le plaisir que nous avons partagé ensemble :

cles-010.jpg"Le Papillon qui tapait du Pied" - Saxophone Baryton solo : Vincent Duro

cles-011.jpgpureftpd-462722ff-10.jpgpureftpd-462723e8-98-copie-1.jpgcles-023.jpgpureftpd-46272362-35.jpgcles-021.jpg


Casino d'Ax-les-Thermes, le 15 avril 2007

Aaron Copland - Fanfare for the Common Man
Gilles Arcens - Petites Scènes de la Vie Courante

Face à l'Orient Eternel

Henri Tomasi - Les Noces de Cendres - I Prélude, le retour
II Scherzo Fantastique, la guerre

Maxime Aulio - Le Dernier Rêve du Chêne

Le Papillon qui tapait du Pied
Odysseia
Les murmures du vent
Aerospace


(extraits issus de répétitions...)
Repost 0
Published by maxime - dans histoires
commenter cet article